Du Molière de Goldoni au Molière de Mercier: fortune d'un mythe d'une transposition à l'autre